Les Femmes dans la mémoire de Genève

Les femmes dans la mémoire de Genève, sous la direction de Erika Deuber-Ziegler et Natalia Tikonov

Editions Suzanne Hurter, Genève, 2005


« La mémoire n’est jamais le reflet exact de la réalité. Nous la transmettons, mais la recomposons aussi en permanence selon nos besoins, nos passions et nos connaissances. C’est pourquoi le choix de femmes présentées dans ce livre comporte une part inévitable d’arbitraire.

On le sait : les femmes ont été largement évacuées de l’histoire de Genève. Ce livre veut contribuer à réparer cette injustice, en retraçant le portrait de 86 d’entre elles, disparues, au destin souvent extraordinaire, et qui ont apporté, par leur pensée et leurs œuvres, du Moyen Âge à l’aube du 3e millénaire, une contribution personnelle marquante au développement de la société. Nous n’oublions pas que toutes les femmes de Genève ont leur part dans le devenir de la collectivité. Celles qui revivent ici entrouvent une porte sur l’histoire de la condition féminine genevoise.

Puisse ce volume susciter d’autres défrichements de la mémoire. Puisse-t-il surtout inciter à mieux considérer et à respecter la manière dont les femmes font l’histoire. »


Article sur Anne Torcapel de Evelyne Lang Jakob, p. 253-254 ≫
Publikationen/Vorträge von Evelyne Lang Jakob ≫
Abrégé thèse Evelyne Lang Jakob ≫

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14